Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 14:54
Acouphènes et sophrologie

Acouphènes et sophrologie

 

 

Le nombre de personnes déclarant souffrir d’acouphènes est en constante évolution. Selon de récentes études (selon le site France acouphènes) 6 à 10 millions de français souffriraient d’acouphènes chroniques et parmi eux, 1,6 millions les qualifient d’ « agressifs ». Et on dénombre 200 000 nouveaux cas chaque année en France.

 

Mais de quoi s’agit-il et quelles en sont les causes ?

 

QU’EST-CE QU’UN ACOUPHENE ?

 

Un acouphène est un son (bourdonnement, sifflement, grésillement ou autre) perçut par une personne sans que de réel bruit ne soit produit. Nous avons tous un jour eu nos oreilles qui ont « sifflées » et nous étions alors les seuls à percevoir ces sifflements. C’est de cela qu’il s’agit. Les acouphènes peuvent être perçut dans une seule oreille ou dans les deux. Ils peuvent être soit occasionnel ou permanent (dans ce cas, la personne entend ces bruits parasites 24h/24).

 

QUELLES EN SONT LES CAUSES ?

 

Les causes sont encore mal définit, certaines hypothèses vont dans le sens d’une baisse de l’audition que le cerveau compenserait en augmentant son activité, générant alors un bruit parasite, alors que d’autres privilégient un disfonctionnement du système auditif central.

 

Plusieurs facteurs sont liés au déclenchement de l’acouphène : l’exposition à un bruit fort (concert, boîte de nuit, cinéma, feux d’artifices), la prise de certains médicaments, la consommation de drogue, un traumatisme crânien, une hypertension, des problèmes dentaire, un évènement stressant etc.

 

Y-A-T-IL DES PERSONNES PREDISPOSEES AUX ACOUPHENES ?

 

On constate que les personnes à tempérament anxieux, phobique, souffrant d’insomnie, les migraineux ou celles qui ont des difficultés à gérer leur stress ou leurs émotions sont plus à risque de développer un acouphène chronique. De même, il arrive que des évènements traumatiques ou engendrant un fort stress (deuil, perte d’emploi, divorce, déménagement…) provoquent  des acouphènes. Cela s’explique par le fait que le cortex auditif est en lien avec le centre des émotions et le système nerveux. Une pathologie du système auditif peut être également vectrice d’acouphène, c’est pourquoi il est important avant toute autre démarche d’effectuer un bilan ORL complet chez un spécialiste.

acouphenes.jpg

 

LES ACOUPHENES, UNE DETRESSE AU QUOTIDIEN :

 

Alors que pour certain, ces bruits parasites perçut en permanence ne sont pas gênant, pour d’autres il s’agit d’une véritable souffrance, voire d’une profonde détresse. Cela s’explique en partie par le fait que la perception des bruits est étroitement liée à la zone générant les émotions dans le cerveau, c’est-à-dire le système limbique. C’est pourquoi, les personnes présentant déjà un terrain anxieuxvont s’inquiéter d’autant plus de ces bruits parasites en fixant toute leur attention dessus et perturbant toutes les autres activités du quotidien. Ce qui aura pour conséquence un renforcement des acouphènes et engendrera une sensation de danger, d’insécurité, du désespoir de l’angoisse et évidement de l’épuisement.

  Acouphenes-apprivoisez-les-avec-la-sophrologie_h_content_l.jpg

LA SOPHROLOGIE POUR SOULAGER LES ACOUPHENES

 

En plus d’une prise en charge multidisciplinaire, la sophrologie peut être un véritable outil pour soulager les acouphènes. Il est important d’insister sur le fait de soulager et non de guérir, puisque pour le moment, aucun traitement spécifique n’a été mis au point pour les guérir.

 

D’après une étude réalisée par la commission acouphènes de l’observatoire national de sophrologie, sur 90 patients ayant pratiqués des séances de sophrologie, 90% ont vu une amélioration de leurs acouphènes. Et les bienfaits se ressentent très rapidement puisque sur 19 personnes ayant participé  à 4 séances maximum,  ont ressenti une amélioration.

 

Avec la sophrologie, les principaux objectifs sont alors de développer un meilleur équilibre général, de mieux gérer son stress et ses émotions et d’aller vers une acceptation de l’acouphène au quotidien.

 

Ainsi, nous allons essentiellement travailler sur :

·         la respiration : apprendre à mieux respirer pour oxygéner davantage son corps, dénouer les tensions inutiles, retrouver un meilleur tonus, une meilleure vitalité.

 

·         la capacité à se détendre : prendre un temps pour soi, faciliter la détente physique et mentale, renouer avec les sensations agréable d’un corps détendu et sans tension inutiles dans un agréable lâcher-prise.

 

·         l’écoute du corps : développer une plus grande sensorialité en vivant consciemment son corps, ses sensations, ses 5 sens dans «  l’ici et maintenant » avec un mental apaisé.

 

·         la gestion du stress et des émotions : apprendre à gérer l’intensité du stress, savoir identifier les émotions, comprendre leur utilité, apprendre à  les accueillir, les exprimer et adopter les comportements adéquats.

 

·         L’acceptation de l’acouphène : grâce à une meilleure perception du corps, une capacité à repérer aisément les tensions inutiles  et à s’en libérer, une respiration naturelle et plus profonde, une détente facilitée et une meilleure gestion des émotions, l’acceptation de l’acouphène se fera naturellement pour devenir à long terme un bruit que l’on entend en permanence mais qui ne nous gêne plus.

 

 

Pour plus d’informations concernant la sophrologie ou sur mon module spécial acouphènes vous pouvez me contacter au 06 73 31 32 64 ou par mail à sophrologie34@gmail.com .

Vous trouverez mes tarifs ici

 

Je vous invite également à consulter le site de l’association France acouphènes qui est très complet, vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin.

Le magazine de la santé Allô docteur sur france 5 a également traité du sujet, pour le voir cliquez ici.

 

 

 

Repost 0
Published by SONIA ARITZU - dans acouphènes
commenter cet article